Centre Culturel Una Volta

MENU

Stéphane Fert
La Marche Brume

4 avril 2024 3 mai 2024

Exposition Collective
DU JEUDI AU DIMANCHE
10H—19H
GALERIE UNA VOLTA — 1er & 2e étage
Entrée gratuite


BD à BASTIA

Avant, on n’avait pas peur des forêts sombres et des vieilles croyances, des cris de bêtes qui déchirent la nuit, et des ombres incertaines qui rôdent dans les champs. On se moquait bien des trolls cachés sous les ponts, des déesses vengeresses, des géants de nuages ou des diables des crevasses… Alors on brûlait les arbres millénaires pour se chauffer au printemps et on empoisonnait la terre pour la forcer à vomir ses fruits. Et puis un jour, la Brume a tout emporté. La purée de boue, la bouillie de charbon, noire et épaisse comme de l’encre en suspension. Celle qui engloutit tout pour recracher des monstres qui vous dévorent à leur tour. Celle dont personne ne revient… sauf la petite Tempérance, une ogresse attachante. Sauvée de justesse par Grisette la Semeuse, une sorcière aussi puissante que bourrue. La petite fille est élevée dans la tranquillité d’une sororité de vieilles femmes qui vivent dans les montagnes. Mais dix-huit ans plus tard, la Brume terrifiante finit par frapper durement la communauté, forçant un petit groupe de sorcières à quitter le village pour tenter de percer les mystères du fléau.
Un conte écologique moderne, drôle et sombre à la fois, empreint de métaphores servant de belles réflexions et jouant, non sans humour, avec les stéréotypes du monde foisonnant de la sorcellerie.


Né en 1985, Stéphane Fert grandit dans le sud-ouest de la France, près des montagnes des Pyrénées. Il obtient un diplôme de cinéma d’animation à Paris mais se définit néanmoins comme autodidacte. Il fait ses débuts dans le monde de l’illustration à travers le collectif Café salé avant de se lancer dans la BD. Avec le scénariste Wilfrid Lupano, il signe la BD jeunesse Quand le cirque est venu (Delcourt, 2017) qui reçoit le prix Tibet, et le très remarqué Blanc autour (Dargaud, 2021), lauréat de nombreux prix. Dans Morgane (Delcourt, 2016), dans Peau de mille bêtes (Delcourt, 2019), pour lequel il reçoit le prix des Imaginales, comme dans La Marche Brume (Dargaud, 2023), il déconstruit des contes et légendes en questionnant la position des personnages féminins.