Centre Culturel Una Volta

MENU

Hugues Micol
Mai Sottumessi

31 mars 2022 6 mai 2022

Exposition
10H-20H
MUSÉE DE BASTIA
Entrée gratuite


BD à BASTIA

 

 

Hugues Micol rejoindra Bastia pour la première fois pour une exposition monographique au Musée d’Arts et d‘Histoire. Les noirs dynamiques et tourmentés de Scalp (Futuropolis) et de Black Out (avec Loo Hui Phang, Prix Goscinny 2021, Futuropolis), côtoieront les images issues de Whisky (Cornelius), peintures contemplatives et arides du Grand Ouest rêvé par l’auteur.
Le dernier paru, Agughia (Dargaud), s’inscrit dans un registre encore différent : un polar SF situé à Porto-Vecchio, dont l’intrigue est éminemment écologique et politique et le graphisme emprunté aux années soixante-dix. Couleurs directes acidulées, machines volantes et grandes roues bronzantes pour plages surpeuplées forment un univers qui serait peut-être bientôt le nôtre.
L’exposition Mai Sottumessi (Indomptés) montre à quel point Hugues Micol maîtrise des genres et des lexiques graphiques variés, naviguant en toute indépendance.
Hugues Micol signe l’affiche 2022 de BD à Bastia.

Hugues Micol est né à Paris le 18 mars 1969. Il est attiré très tôt par le dessin et fait ses premiers pas dans la bande dessinée à l’âge où d’autres jouent aux billes. Influencé par Jean Giraud, Pratt et plus tard, Muñoz, il délaisse pendant quelques années la BD pour s’ouvrir à d’autres univers comme celui de Ralph Steadman ou de David Hockney. Il entre alors en 1988 à l’École Supérieure des Arts Graphiques de Paris, puis devient illustrateur free-lance. Il débute sa carrière d’auteur dans le secteur jeunesse grâce à un simple envoi de planches chez Nathan. Après une parenthèse de plusieurs années, Micol revient à ses premières amours : la bande dessinée. Sa rencontre avec Jean-Louis Capron est déterminante. Ce dernier, enthousiasmé par le travail de Micol, insiste pour travailler avec lui. Micol accepte, et de leur collaboration, naît le western délirant de Chiquito La Muerte. Il réalisera en parallèle, seul, Romanji, le départ d’une trilogie baroque et fantastique conclue en 2015 aux éditions Cornélius. Hugues Micol aime par-dessus tout expérimenter et tenter des aventures graphiques sans cesse différentes en collaboration ou non.

Loo Hui Phang est née en 1974 au Laos.
Elle a écrit des pièces de théâtre, des livres pour enfants avec Jean-Pierre Duffour, ainsi que des scénarios de courts-métrages, de dessins animés et de bandes dessinées.
En 2004, elle publie Panorama avec Cédric Manche qu’elle adapte deux ans plus tard (avec David Rault) en moyen-métrage diffusé sur Arte.
En 2005, paraît le Prestige de l’uniforme en collaboration avec Hugues Micol qui obtient le Prix littéraire de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.
Elle écrit en 2013 L’Art du chevalement, avec Philippe Dupuy, en co-édition avec le musée du Louvre-Lens. L’année suivante, elle conçoit La Ferme des animaux, installation immersive inspirée du roman de George Orwell, avec Blexbolex, au festival Pulp.
En 2016 paraissent Nuages et pluie (avec Philippe Dupuy) et L’Odeur des garçons affamés (avec Frédérik Peeters) qui obtient le Prix Landerneau 2016.
En 2019, elle publie son premier roman, L’Imprudence chez Actes Sud.

BIBLIOGRAPHIE SÉLECTIVE

Chiquito La Muerte, avec Jean-Louis Capron,
éd. Delcourt, 2 tomes parus en 2000 et 2001

Prestige de l’uniforme, avec de Loo Hui Phang,
éd. Dupuis, 2005, réédition en 2016

Séquelles,
éd. Cornélius, 2008

Terre de feu, scénario de David B.,
éd. Futuropolis, 2 tomes parus en 2008 et 2009

Le chien de la vallée de Chambara,
éd. Futuropolis, 2011

Tumultes,
éd. Cornélius, 2015 

Scalp, la funèbre chevauchée de John Glanton et de ses compagnons de carnage,
éd. Futuropolis, 2017

Saint Rose – À la recherche du dessin ultime,
éd. Futuropolis, 2019

Black-out, avec Loo Hui Phang,
éd. Futuropolis, 2020 

Agughia,
éd. Dargaud, 2021