Centre Culturel Una Volta

MENU

Benjamin Bachelier
Le Plaisir du Trait

30 mars 2023 5 mai 2023

Exposition
10H—19H
GALERIE UNA VOLTA 
Entrée gratuite


BD à BASTIA

 

Benjamin Bachelier est l’auteur qui réalise l’affiche de la 30e édition de BD à Bastia. Une grande exposition lui est consacrée qui mêle des albums destinés à la jeunesse — Le Clan des Otori avec Stéphane Melchior chez Gallimard BD — et son album à paraître en mars 2023 avec Loo Hui Phang au scénario : Oliphant (Futuropolis). Entre le Japon médiéval et la quête du grand Nord, c’est le pinceau de Benjamin Bachelier qui fait le lien, tout en densité et guidé par une forme d’improvisation. Le public pourra admirer ses originaux grands formats autant que ses carnets de recherche foisonnants.

Benjamin Bachelier, illustrateur, dessinateur de bande dessinée et peintre français, est né à Grenoble en 1975.
Il fait ses études aux Beaux-Arts d’Angoulême puis il s’installe à Paris où il jongle entre l’illustration de presse, les couvertures de romans jeunesse et… tous les petits boulots possibles, y compris le démarchage téléphonique ! Il fricote alors avec la bande dessinée et l’illustration avant de s’y consacrer complètement. Deux enfants plus tard, il pose ses pinceaux près de Nantes où il vit et travaille aujourd’hui. En 2006, il prend la suite d’Hervé Tanquerelle pour dessiner Le Legs de l’Alchimiste (Glénat), et collabore depuis avec toutes les grandes maisons d’éditions dont Nathan, Actes Sud Junior, Glénat, Delcourt, Casterman, Gallimard Jeunesse et Gallimard BD où sont publiés des titres particulièrement remarqués pour leur grande picturalité : Dimitri Bogrov (2009), Gatsby le magnifique (2013), Ulysse Wincoop (2015), Taïpi (2016). Il développe également sa recherche artistique à travers la peinture, la gravure, la photographie ou des spectacles dessinés. Tout ce travail parallèle nourrissant sa pratique du dessin de la bande dessinée.


Stéphane Melchior (Scénariste)
Stéphane Melchior naît en 1965, en Bretagne. Passionné par les mythologies, il fait de longues études d’histoire de l’art avant d’écrire ses propres histoires.
En 1994, il devient éditeur free lance pour le département des beaux-livres des éditions Flammarion, et collabore en tant qu’auteur à des titres collectifs de la collection Abécédaires histoire de l’art (Cézanne, Brueghel, Prud’hon, Les Châteaux de la Loire). En 1995, on lui confie la direction de la collection Abécédaires art de vivre.
En 1998, il devient rédacteur en chef des numéros hors-série de Beaux-Arts magazine. En 1999, il quitte l’édition pour l’audiovisuel et devient directeur du développement pour Gaumont Multimédia, puis Xilam en 2000.
Aujourd’hui scénariste, il imagine des films d’animation et participe à l’écriture de courts et de longs métrages pour le cinéma ou la télévision. Il se spécialise rapidement dans le scénario bande dessinée.
En 2007, il est lauréat du concours de bande dessinée de la Fondation Raymond Leblanc pour Supermagic girl avec le dessinateur Raphaël Beuchot. Les Royaumes du Nord adapté du roman culte de Philip Pullman par Stéphane Melchior et Clément Oubrerie, reçoit le Fauve 2015 du meilleur album jeunesse. Il adapte en 2016 le Taïpi de Melville avec Benjamin Bachelier aux crayons. Ils travaillent à nouveau ensemble à l’adaptation de la série de Lian Hearn, Le Clan des Otori, dont le troisième tome est paru en octobre 2022 (Gallimard BD).
Récemment, son travail sur les mythes de l’Orient, et notamment son Roi Singe, dessiné par Vincent Sorel, lui ont valu d’être choisi pour premier lauréat du programme d’échange culturel France/Cambodge/Vietnam intitulé « La route des résidences » et comprenant deux mois de résidence à la villa Marguerite Duras du Cambodge, suivi d’un mois à la villa Saïgon du Vietnam).


Loo Hui Phang (Scénariste)
Née au Laos en 1974, d’un père chinois et d’une mère vietnamienne, Loo Hui Phang grandit en Normandie. Elle fait des études de lettres modernes et de cinéma. Elle signe avec Jean-Pierre Duffour plusieurs livres pour enfants chez Casterman et Hachette. Avec le dessinateur bruxellois Cédric Manche, elle écrit son premier roman graphique, Panorama, édité par Atrabile.
En 2005, la bande dessinée Prestige de l’uniforme, sa première collaboration avec Hugues Micol, est nommé pour le Prix du dessin au Festival d’Angoulême 2006.

Loo Hui Phang adapte également certains scénarios pour le cinéma et travaille régulièrement sur des spectacles, performances et installations.

En 2006, elle adapte son roman graphique Panorama en moyen métrage ; en 2009, lors de la Nuit Curieuse Bande dessinée à La Ferme du Buisson, elle conçoit Cache-cache, performance mêlant danse, dessin et vidéo. À l’occasion de la sortie de leur album Fugitives les membres de Moriarty ont demandé à Loo Hui Phang et Philippe Dupuy de réaliser un film pour la chanson Matty Groves ; en mars 2014, elle conçoit La Ferme des Animaux, installation immersive inspirée du roman de George Orwell, en collaboration avec Blexbolex, présentée au festival Pulp à la Ferme du Buisson. Dans le cadre de l’édition 2015 de Pulp, Loo Hui Phang signera une autre installation immersive. Celle-ci sera inspirée de La Chute de la maison Usher d’Edgar Allan Poe, en collaboration avec Ludovic Debeurme.
En 2016 paraissent Nuages et Pluie, dessiné par Philippe Dupuy aux éditions Futuropolis et L’Odeur des garçons affamés, dessiné par Frederik Peeters chez Casterman. L’Odeur des garçons affamés reçoit le prix Landerneau 2016.
Son premier roman, L’Imprudence, publié par Actes Sud, sorti en 2019, a reçu le prix Léopold Senghor 2020.
Sa pièce de théâtre « Jellyfish », mis en scène par Jean-François Auguste, est lauréat de Artcena en 2020.
En 2020 paraît Black-out, fruit d’une collaboration avec Hugues Micol (Futuropolis). L’album figure dans la sélection au Festival d’Angoulême 2017 et permet à Loo Hui Phang de recevoir le Prix René-Goscinny 2021.
Elle prépare actuellement Géométrie du Bal, un film avec Rodolphe Burger et Oliphant parait en mars 2023, c’est sa première bande dessinée avec Benjamin Bachelier.