SPECTACLES

JEUDI 2 OCTOBRE À 21H
La Fabrique de Théâtre, 2 rue Notre Dame de Lourdes, Bastia

AUX CHAMPS D’HONNEUR – Cie Les Parcheminiers

DANSE, MUSIQUE et DESSIN LIVE

RÉSIDENCE DE CRÉATION/SPECTACLE – DANS LE CADRE DE L’ANNÉE DE LA BANDE DESSINÉE, 2020

Août 1914, la mobilisation est décrétée en France. Les hommes sont déterminés à défendre leur pays contre l’ennemi dans une guerre qui, croit-on, sera bien vite finie. Les familles se séparent, persuadées que l’absence de l’être cher ne sera que de courte durée. Mais les mois passent, puis les années, la guerre s’enlise dans les tranchées.
Au front, les hommes s’épuisent. Ils se réfugient dans leurs fantasmes, la nostalgie d’une vie définitivement perdue. À l’arrière, les femmes s’organisent pour que la vie continue. Elles prennent une nouvelle place dans la société, remplacent les hommes dans les usines et portent seules un écrasant quotidien sur leurs épaules.
Novembre 1918, l’armistice est signé, les hommes rentrent chez eux, blessés, traumatisés. Leur vie ne sera plus jamais la même, mais leurs familles les attendent, véritables piliers auxquels ils n’ont cessé de se raccrocher et qui devront faire avec ce qu’ils sont devenus.

Aux Champs d’honneur est porté par l’union inédite du dessin, de la danse et de la musique. Tandis que la chorégraphie incarne le récit dans le mouvement, le dessin de Guillaume Trouillard rythme l’histoire par tableaux : il esquisse, détaille, gomme puis réinterprète les lieux et les personnages transfigurés par les combats. La composition musicale d’Antoine Trouillard nous saisit, elle instille une grâce à la fois profonde et légère aux scènes de déchirement, d’attente, de destruction, qui se créent sous nos yeux.

Aux Champs d’Honneur est accueilli pour 6 jours de résidence au Théâtre Municipal de Bastia.

Chorégraphie – Astrid Boitel acoompagnée de Simon Le Borgne
Illustration – Guillaume Trouillard
Composition – Antoine Trouillard
Musiciens interprètes – Antoine Trouillard, Grégoire Catelin
Danseurs interprètes – Julia Cogan, Cassandre Leblanc, Astrid Boitel, Romain Di Fazio, Andreas Giesen
Mise en scène – Fabien Cherpi
Costumes – David Labrousse
Photographe – Marie Catry
Réalisateur – JB Deucher
Argument – Sophie Le Ster, sur une idée d’Astrid Boitel

Coproducteurs – Centre Culturel Una Volta, Toulouse Métropole, Festival BD de Colomiers
En partenariat avec le Centre National du Livre, la Ville de Bastia, la Ville de Saint-Symphorien, BD à Bastia, Les Éditions de la Cerise.

Spectacle tout public.
Répétition générale ouverte au public scolaire le vendredi 3 avril à 14h.
Représentation le samedi 4 avril à 19h30 au Théâtre Municipal de Bastia.
Tarifs : 10€ – gratuit pour les moins de 10 ans.

 

 

SAMEDI 14 NOVEMBRE À 21H
La Fabrique de Théâtre, 2 rue Notre Dame de Lourdes, Bastia

IRM (Imagerie par Résonance Mécanique)

CONCERT DESSINÉ/ Avec Philippe Dupuis au dessin et Pierre Bastien, trompettiste et chef d’orchestre d’automates musiciens.

Le musicien bricoleur Pierre Bastien et le dessinateur Philippe Dupuy composent une partition à quatre mains pour instruments insolites et dessins musicaux. Un concert dessiné qui bouscule le genre et qui explore, en toute liberté.
Dans son ouvrage Une histoire de l’art (Dupuis, 2016), Philippe Dupuy consacre un chapitre à Pierre Bastien, à ses machines à musiques faites de pièces de meccano et autres petits objets. Tous deux se rejoignent ici sur scène pour mêler leurs talents et croiser leurs pratiques.
Pierre Bastien joue sur les machines-instruments qu’il a conçues pour l’occasion et Philippe Dupuy dessine et peint en direct sur une vitre, une palette graphique ou du papier sonorisé. Ainsi les coups de crayons deviennent partie prenante de la partition et répondent harmonieusement aux machines.

Pierre Bastien : « Le projet de performance avec Philippe Dupuy est parti de son album Une Histoire de l’Art, dont je suis un protagoniste avec une roue de meccano en guise de tête. Philippe a déjà participé à plusieurs “concerts dessinés” qu’il me dit avoir ressentis comme deux aventures parallèles – l’aventure musicale, celle du dessin – qui ne se rejoignent pas toujours. Notre idée est de réaliser quelque chose de plus mêlé, comme des dessins de Philippe sur les papiers que j’utilise en percussions, et d’autres imbrications qui ne réserveront pas l’image à l’un et le son à l’autre. »

Entrée 15€ – Gratuit pour les moins de 10 ans
Attention, jauge limitée

 

MERCREDI 4 NOVEMBRE À 17h
Café Una Volta


L’ENFANT QUI VOULAIT TOUCHER LE CIEL

LECTURE DESSINÉE/ Avec Marion Duclos au dessin et Olivier Ka à la lecture.

Conte philosophique, l’histoire d’une mère, d’un père et d’un enfant qui marchent, marchent sans cesse…mais pour aller où ? De cette question posée par l’enfant, va découler une douce aventure, qui mènera loin cette petite famille, peut-être même jusqu’au ciel.