Lecture d’Aurélie Pitrat – DENE, d’après Ritter, Dene, Voss

[vc_row no_margin=”no-margin”][vc_column width=”1/2″][agni_image img_url=”2685″][/vc_column][vc_column width=”1/2″ no_margin=”no-padding”][vc_empty_space height=”80px”][agni_section_heading choice=”heading-underlined” style=”true” heading=”DENE, d’après Ritter, Dene, Voss” additional=”Déjeuner chez Wittgenstein de Thomas Bernhard”][/vc_column][/vc_row][vc_row no_margin=”no-margin”][vc_column][vc_column_text]


Jeudi 8 décembre 2016 à 18h30 / Entrée libre
Lecture d’Aurélie Pitrat en collaboration avec Nathanaël Maïni
En partenariat avec Ant Musiques

Deux sœurs préparent le retour d’un frère. Elles sont comédiennes, il est philosophe. Elles sont enfermées dans l’histoire familiale, lui dans un asile psychiatrique.
Dene est l’une d’entre elles. Sous nos yeux elle prépare l’arrivée de ce frère tant aimé et sait qu’elle participera à la mille et unième variante de leur petit scénario intime, avec ses élans, ses disputes et ses automatismes.

Thomas Bernhard, grand écrivain et dramaturge autrichien, use ici d’une langue mordante, violente et drôle. La famille, ou plutôt la haine de la famille est l’un de ses thèmes de prédilection : micro-société où nous sommes très peu “masqué”, la famille nous connaît “comme si elle nous avait fait”.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width=”1/2″][agni_image img_url=”2695″ img_size=”“VIGNETTE“”][/vc_column][vc_column width=”1/2″][vc_column_text]Aurélie Pitrat – comédienne et porteuse de projet

Après des études au Conservatoire d’Avignon entre 1997 et 2000, elle intègre le Compagnonnage : formation continue en contrat de qualification sur deux ans (Cie les Trois huit, Lyon).
Elle passe quinze années lyonnaises, travaillant entre la Suisse – avec la compagnie Les Fondateurs, le Sud de la France et l’Océan Indien.
A Lyon, elle fonde l’association nÖjd, avec qui elle joue des textes écrits par les comédiens de l’association, mais aussi de M. Duras ou W. Gombrowitch. Leurs pièces tournent au TNP de Villeurbanne, au Théâtre de L’Elysée, au Théâtre du Point du Jour et au Nouveau Théâtre du Huitième, mais aussi dans toute la région Auvergne Rhône-Alpes. A Paris, ils sont accueillis par La Maison des Métallos ou Le Théâtre de la Cité Internationale.

Curieuse, elle participe à des stages, notamment avec le dramaturge anglais Howard Barker. Suite à cette rencontre, elle met en place une collaboration au sein de l’association nÖjd : la création d’ Innocence ou the gaoler’s ache for the nearly dead texte inédit, mis en scène par l’auteur au Théâtre des Célestins -Théâtre de Lyon début 2014.
Après cette expérience, elle créé une nouvelle compagnie : Animal 2nd, qui portera la tournée d’ Innocence ou the gaoler’s ache for the nearly dead, la production en cours, Le Dead Point (titre provisoire), Déjeuner chez Wittgenstein de Thomas Bernhard, ainsi que les créations à venir.

Aurélie Pitrat s’est établie dans le Cap Corse depuis plus de deux ans.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]