ARTE MARE à UNA VOLTA

LES RENDEZ-VOUS DE 18H

Festival du film méditerranéen de Bastia / 38e édition Du 3 au 10 octobre 2020

Arte Mare : les monstres attaquent !

L’homme et les monstres. En voilà, une fameuse histoire ! Et la plus ancienne de toutes…

Du 3 au 10 octobre, le festival méditerranéen de Bastia interroge la figure du monstre au cinéma, dans l’art et la littérature, à travers les figures d’hier et d’aujourd’hui : projections, rencontres, Grand Débat, Master Classes et expositions sont attendus. Parallèlement à la thématique, Arte Mare vous donne rendez-vous pour les compétitions méditerranéenne, corse et des écoles de cinéma, un panorama de films hors compétition en avant-première, le Prix littéraire Ulysse et une semaine gastronomique assurée par des chefs insulaires.

 

CHRISTOPHE BOURSEILLER RENCONTRE…

 

LUNDI 5 Octobre

Rencontre avec Frédérique Balbinot
Responsable du Théâtre de Bastia, directrice adjointe des affaires culturelles, elle assure la direction artistique de « Spettaculu Vivu », la saison bastiaise au Théâtre et à l’Alb’Oru. Après la Cinémathèque des Pays-Bas, c’est par Via Stella qu’elle revient au cinéma avec l’émission « Mèches Courtes »  qu’elle coprésente avec son créateur Laurent Simonpoli et Denis Parent et contribue à la création du Punchline Ciné-Club au Régent, dédié au cinéma de genre. Frédérique Balbinot est à l’origine des monstres pour la thématique d’Arte Mare 2020. L’idée a germé dans son esprit il y a deux ans à la lecture de cette phrase : « La monstruosité est l’essence même du cinéma ».

MARDI 6 Octobre

Rencontre avec Jan Kounen
Après des études à l’Ecole des Arts Décoratifs de Nice, où il tourne ses premiers courts métrages, Jan Kounen officie en tant qu’assistant opérateur et réalisateur de vidéoclips et documentaires. En 1989, il se fait un nom avec le court métrage Gisele Kerosene, auréolé du Grand Prix de la catégorie au Festival du Film Fantastique d’Avoriaz. Après le très controversé Dobermann, Jan Kounen part au Mexique et au Pérou, s’immerge dans la culture chamane et revient en 2004 avec le western Blueberry, adaptation de la célèbre bande-dessinée de Jean-Michel Charlier et Jean Moebius Giraud dont il donne le rôle-titre à son complice Vincent Cassel. Porté par Anna Mouglalis et Mads Mikkelsen le film fait la clôture du Festival de Cannes 2009.

JEUDI 8 Octobre

Rencontre avec Jean-Pierre Améris et Cédric Kahn
Jean-Pierre Améris est Président du Jury de la compétition méditerranéenne pour la 38e édition d’Arte Mare et Cédric Kahn membre du même jury. Christophe Bourseiller animera une rencontre passionnante autour du parcours des deux cinéastes qui présentent chacun un film dans la partie thématique du festival. Roberto Succo de Cédric Kahn et L’homme qui rit de Jean-Pierre Améris. Des figures de monstres différents qui questionnent la monstruosité dans la société et au cinéma.

Jean-Pierre Améris naît à Lyon en 1961. Entre 1980 et 1984 il tourne dans sa ville trois premiers courts-métrages. Il réalise son premier long-métrage en 1992, « LE BATEAU DE MARIAGE », dans la Loire. Puis, à Saint-Etienne, son deuxième long-métrage, « LES AVEUX DE L’INNOCENT » qui remporte trois prix au Festival de Cannes en 1996. Il met en scène en 2009 sa première et très autobiographique comédie « LES EMOTIFS ANONYMES ». Il se lance en 2012 dans un rêve de jeunesse : adapter « L’HOMME QUI RIT » de Victor Hugo, avec notamment Gérard Depardieu. Après plusieurs films pour la cinéma et la télévision, il revient en 2020 avec Profession du père, programmé pour ouverture du festival Arte Mare, en avant-première.

Cédric Kahn est un scénariste, réalisateur et acteur français. Il est connu pour ses films L’ennui et Roberto Succo. Sa carrière commence en tant que monteur en 1987, aux côtés de Yann Dedet sur le tournage de Sous le soleil de Satan de Maurice Pialat. De l’écriture à la mise en scène, Cédric Kahn fait preuve d’un immense talent qu’il ne cesse de déployer. Son onzième long métrage, Fête de Famille avec Catherine Deneuve et Emmanuelle Bercot est sorti en 2019.