Rencontre littéraire

[vc_row no_margin= »no-margin »][vc_column width= »1/2″][agni_image img_url= »3771″][/vc_column][vc_column width= »1/2″ no_margin= »no-padding »][vc_empty_space height= »80px »][agni_section_heading choice= »heading-underlined » style= »true » heading= »Rencontre avec Stanislas Spero Adotevi » additional= »Vendredi 16 juin à 18h »][/vc_column][/vc_row][vc_row no_margin= »no-margin »][vc_column][vc_column_text]

Négritude et négrologues de Stanislas S. Adotevi vient d’être réédité par les éditions corses, Materia Scritta. Sa première publication, en 1972, eut un énorme retentissement. L’essai, en effet, analysait sans ménagement le phénomène de la négritude. Si le livre faisait un sort à sa version politique en en soulignant les limites et le côté alibi de son socialisme à la Senghor, il saluait la négritude, mouvement littéraire, porteur d’une affirmation de soi, et de fierté tant bafouées par traite négrière et colonialisme.

Rencontre animée par Michèle Acquaviva-Pache et Vannina Bernard-Leoni

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]