PROJECTIONS 

LOUPS TENDRES ET LOUFOQUES

SAMEDI 9 NOVEMBRE À 17H

Dès 3 ans
Programme de 6 courts métrages – 53 mn

France/Belgique

Lire la suite

Un loup qui se croit le plus beau, un louveteau qui veut chasser tout seul, un petit loup qui aime la compagnie… Dans Loups tendres et loufoques, la Chouette du cinéma revisite le loup des contes et des livres, avec humour et poésie, pour lui rendre sa place dans la nature.
Si vos enfants ont peur des loups, voici l’antidote ! Ces six histoires donnent à voir des loups complètement dépassés par les situations et tout à fait inoffensifs. On en viendrait presque à s’en émouvoir. Retrouvez le personnage principal des ouvrages de Mario Ramos…

LA PETITE FABRIQUE DE NUAGES

SAMEDI 9 NOVEMBRE À 16H

Dès 4 ans
Programme de 5 courts métrages – 46 mn
Mexique/Russie/Canada/Royaume-Uni/Brésil

Lire la suite

Vu d’en bas ou vu d’en haut, le ciel est toujours le théâtre de spectacles extraordinaires. Que l’on soit un oiseau migrateur, un lémurien explorateur, un chasseur d’étoiles ou une petite tortue de terre, il est toujours temps de rêver, la tête dans les nuages !
La fantaisie est bien au rendez-vous. Dans chacun des courts métrages, le ciel a une fonction narrative bien précise. Terrain de jeux, d’explorations ou de ressources, il est le théâtre de spectacles étonnants, qui ne manqueront pas de faire écarquiller les yeux des jeunes spectateurs.
Celles et ceux encore peu familiarisés avec l’animation de marionnettes pourront ici admirer un très bel éventail des possibilités qu’offre cette technique. Avec des récits marqués tour à tour par le lyrisme, le burlesque et l’aventure, ce voyage aérien séduira petits et grands. Un programme à découvrir en famille, pour prendre un peu de hauteur !

Séance suivie d’une présentation et d’une discussion avec la réalisatrice Ilenia Cotardo

LE MYSTÈRE DES PINGOUINS

DIMANCHE 10 NOVEMBRE À 14H

Dès 6 ans
De Hiroyasu Ishida
Japon – (1h58 mn)

Lire la suite

Quand des pingouins apparaissent partout dans sa petite ville, semant au passage une joyeuse pagaille, le jeune Aoyama se dit qu’il y a là une enquête à mener. Ce studieux élève de CM1, accompagné de son meilleur ami, enrôle également sa rivale aux échecs et une énigmatique assistante dentaire pour percer le secret des pingouins. Mais ces petites bêtes ne sont que le premier signe d’une série d’événements extraordinaires. Commence alors pour le jeune garçon une aventure pleine de surprises… et de pingouins !

« Hiroyasu Ishida opte pour une mise en scène transparente, étonnamment peu stylisée, en fait proche de ses personnages, sachant prendre son temps, varier les situations et donner de l’assise à sa fantaisie. Son trait fin et rond, ses couleurs quotidiennes, son humour léger, parachèvent cette esthétique résolument non tapageuse, qui consiste en quelque sorte à « naturaliser » l’extraordinaire. » Le Monde

Séance suivie d’une présentation et d’une discussion avec la réalisatrice Ilenia Cotardo

LES ENFANTS DE LA MER

VEND. 8 NOV À 18H/DIM. 10 NOV À 14H

Dès 6 ans
Ayumu Watanabe

Japon – (1h51 mn)
Lire la suite

Ruka, jeune lycéenne, vit avec sa mère. Elle se consacre à sa passion, le handball. Hélas, elle se fait injustement exclure de son équipe le premier jour des vacances. Furieuse, elle décide de rendre visite à son père à l’aquarium où il travaille. Elle y rencontre Umi, qui semble avoir le don de communiquer avec les animaux marins. Ruka est fascinée. Un soir, des événements surnaturels se produisent.

« L’origine du monde. C’est modestement ce qui se dévoile, devant nos yeux écarquillés, au terme des Enfants de la mer. Une fable écolo-holistique déguisée en voyage métaphysique, un film d’animation tiraillé entre le bouillonnement et la contemplation. Le cheminement du long métrage d’Ayumu Watanabe se confond avec celui de Ruka, jeune fille en rupture de ban avec les adolescentes de son âge, qui se prépare à passer des vacances d’été pourries après avoir été renvoyée de son équipe de handball pour un geste trop brusque. La faute à la colère, au désespoir ou à une grosse averse, elle rend visite à son père, employé dans un aquarium. » Libération

L’EXTRAORDINAIRE VOYAGE DE MARONA

SAMEDI 9 NOVEMBRE À 17H 

Dès 6 ans
De Anca Damian

Roumanie/France/Belgique – (1h32)
Lire la suite

Au cours d’une folle poursuite, une petite chienne, Marona, est victime d’un accident. Elle a déjà eu plusieurs vies puisqu’elle a eu trois maîtres, tous très différents. Elle se les rappelle, et aussi toute l’affection qu’elle leur a donnée, en toutes circonstances, même lorsqu’ils ne la méritaient pas…
Et qui aurait dit que l’on éprouverait autant d’empathie pour un chien ? On vibre littéralement avec Marona, profondément touchés par sa découverte du monde, bouleversés par les énormes preuves d’amour qu’elle donne à ses différents maîtres, émerveillés nous-mêmes par sa capacité d’émerveillement.  Et cela va même plus loin : à voir l’être humain à travers le regard bienveillant de Marona, on reprend même un peu confiance en nous-mêmes, et en nos semblables.

« L’Extraordinaire Voyage de Marona est porté par l’incroyable inventivité de sa réalisatrice et le talent graphique de l’illustrateur Brecht Evens, créateur des personnages et consultant sur la création graphique. Il mêle différentes techniques (2D, 3D, papiers découpés) et propose une profusion d’idées visuelles et poétiques. Dans cet univers ultra coloré, rien n’est acidulé ou mièvre, mais c’est au contraire comme une explosion de teintes vives et chatoyantes qui illuminent le récit. » ecrannoir.fr

En avant-première

ARIOL PREND L’AVION

DIMANCHE 10 NOVEMBRE À 11H

Dès 4 ans
Programme de 5 courts métrages – 47 mn

France/Russie
Lire la suite

Ariol est un petit âne bleu de 9 ans, plein d’imagination. Il est le héros de la bande dessinée créée par Emmanuel Guibert et Marc Boutavant, publiée par le magazine J’aime lire et Bayard Éditions. Ariol est entouré d’une pléiade de personnages forts et attachants.
Ariol et ses parents vont prendre l’avion. Un drôle de vol commence, plein de chansons et de trous d’air où Ariol, plus que jamais dans les nuages, rencontre une espiègle petite copine… Ariol prend l’avion est précédé de trois courts métrages pour une thématique commune : la place rêvée des avions dans l’imaginaire des enfants. Tout un programme pour avoir la tête dans les nuages !

UN PETIT AIR DE FAMILLE

DIMANCHE 10 NOVEMBRE À 11H

Dès 4 ans
Programme de 5 courts métrages – 43 mn

Japon/Russie/Rép. Tchèque/ Royaume-Uni
Lire la suite

La famille, ce n’est que du bonheur ! Enfin, à condition de ne pas se disputer ni de faire de caprices ! Et si prendre soin les uns des autres était la plus belle des aventures ?

Fusain, crayon, dessin numérique ou encore marionnettes en tissu, ces petits films donnent à voir un beau panorama des différentes techniques d’animation (principalement en 2D). Dans Un petit air de famille, on évoque surtout la famille, la solidarité et le vivre ensemble, et bien sûr, les émotions sont au rendez-vous ! Que ce soit par la touchante histoire de deuil, tout en douceur, du très beau Cerf-volant ou par la tension électrique qui règne entre les jumeaux de Bonne nuit.

LE RÊVE DE SAM ET AUTRES COURTS

DIMANCHE 10 NOVEMBRE À 16H

Dès 4 ans
Programme de courts métrages – 40 mn

Canada/Pays-Bas/France
Lire la suite

A-t-on déjà vu une souris voler comme un oiseau ? « Impossible », dirait-on. C’est pourtant ce qu’entreprend Sam, petit rongeur aux grandes aspirations, bien décidé à rejoindre dans le ciel ses compagnons à plumes. Le rêve de Sam, tout comme les trois courts métrages qui le précèdent, est un hymne à nos rêves les plus fous, ceux qui peuvent paraître insensés et qui pourtant nous animent et nous portent. Une souris qui vole comme un oiseau, une maison qui part en voyage, un homme qui veut vivre comme un poisson ou un renard naviguant sur les flots en quête d’une baleine… Tout cela a l’air complètement fou. Mais chaque personnage poursuit son rêve, avec toute la liberté et la pugnacité nécessaires pour le réaliser, contre vents et marées, contre toute logique.
Ce que les enfants vont apprendre ?
La patience, la persévérance, la ténacité ou, comme disait Victor Hugo, que « le rêveur doit être à la hauteur de son rêve ». Télérama

LE VOYAGE DANS LA LUNE

SAMEDI 9 NOVEMBRE À 14H

Dès 5 ans
De Rasmus A. Sivertsen

Norvège – (1h20)
Lire la suite

Tous les pays du monde rêvent d’atteindre la Lune pour y planter leur drapeau. Solan et Ludvig décident de tenter leur chance à bord de la fusée construite par Féodor. Commence alors une incroyable odyssée spatiale ! Le dernier épisode des aventures de Solan et Ludvig après De la neige pour Noël et La Grande course au fromage.
Le voyage sur la lune fait partie des récurrences de l’univers de la technique en stop motion et on se souvient avec beaucoup de tendresse du trip lunaire de Wallace et Gromit avec Une grande excursion et la quête de fromage du fameux binôme.
On retrouve ce traitement à la fois ludique et cosy dans la création de la fusée « La Pollo » créée par Féodor, avec la reproduction d’un intérieur norvégien, des éléments mécaniques du tableau de bord jusqu’aux réacteurs qui donnent l’impression d’avoir été chinés dans une brocante, soit un sens du détail qui révèle toute la qualité de l’animation.

LA FAMEUSE INVASION DES OURS EN SICILE

VEND 8 NOV À 20H15/DIM 10 NOV À 16H30

Dès 7 ans
De Lorenzo Mattotti 

France – (1h22)
Lire la suite
D’après le roman « La fameuse invasion de la Sicile par les ours » de Dino Buzzati

Tout commence en Sicile, le jour où Tonio, le fils de Léonce, roi des ours, est enlevé par des chasseurs… Profitant de la rigueur d’un hiver qui menace son peuple de famine, le roi Léonce décide de partir à la recherche de Tonio et d’envahir la plaine où habitent les hommes. Avec l’aide de son armée et d’un magicien, il finit par retrouver Tonio et prend la tête du pays. Mais il comprendra vite que le peuple des ours n’est peut-être pas fait pour vivre au pays des hommes…

« Lorenzo Mattotti, illustrateur, affichiste et auteur de bandes dessinées, endosse ici la casquette de cinéaste avec une belle maîtrise. Restant fidèle au style graphique du dessinateur italien, tout en courbes et en couleurs vives, le film revêt une esthétique qui lui est propre. Les sublimes décors d’inspiration picturale évoquent les perspectives vertigineuses de Masaccio ou De Chirico, tandis que les formes géométriques des personnages rendent hommage aux dessins de Buzzati lui-même pour son livre. » La Croix

Séances suivies d’une présentation et d’une discussion avec le comédien Jacky Nercessian

J’AI PERDU MON CORPS

DIMANCHE 10 NOVEMBRE À 19H

Dès 12 ans
De Jérémy Clapin

France – 1h21
Lire la suite

A Paris, Naoufel tombe amoureux de Gabrielle. Un peu plus loin dans la ville, une main coupée s’échappe d’un labo, bien décidée à retrouver son corps. S’engage alors une cavale vertigineuse à travers la ville, semée d’embûches et des souvenirs de sa vie jusqu’au terrible accident. Naoufel, la main, Gabrielle, tous trois retrouveront, d’une façon poétique et inattendue, le fil de leur histoire…
J’ai perdu mon corps, formidable film d’animation de Jérémy Clapin, présenté à la Semaine de la critique à Cannes, s’est vu remettre le Grand Prix de cette sélection. Fait historique, car c’est la première fois que cette sélection parallèle du Festival de Cannes récompense un film d’animation !

Le film a également reçu le Cristal du long métrage et Prix du public au Festival International d’Annecy 2019.

LES HIRONDELLES DE KABOUL

SAMEDI 9 NOVEMBRE À 20H30

Dès 12 ans
De Zabou Breitman, Eléa Gobbé-Mévellec
Adapté du roman de Yasmina Khadra

France – (1h21)
Lire la suite

Kaboul en ruines, 1998. Deux couples sous le règne des talibans : l’un est jeune et très amoureux. Malgré la dictature barbare des Talibans, Zunaira l’artiste et Mohsen l’intellectuel veulent croire en l’avenir. L’autre couple, bien plus âgé, est abîmé par la guerre – celle avec les Russes qui a traumatisé Atiq, devenu un geôlier peu convaincu – et surtout par la maladie qui a condamné Mussarat. La vie pour eux n’est que survie et attente… que le temps passe. Un geste insensé du jeune Mohsen, comme hypnotisé par la folie du régime, va faire basculer son couple d’abord, puis également l’autre par ricochet, dont les destins vont se croiser.

« Audacieux, ingénieux, bouleversant, Les Hirondelles de Kaboul prouve que le cinéma d’animation pour adultes, trop confidentiel en France (alors qu’il s’épanouit au Japon depuis bien longtemps), a pleinement sa place dans les salles. » Première

Séance suivie d’une présentation et d’une discussion avec Françoise Bernard, cheffe monteuse.

LE VOYAGE DU PRINCE

DIMANCHE 10 NOVEMBRE À 11H 

Dès 8 ans
De Jean-François Laguionie et Xavier Picard

France – 1h16
Lire la suite

Un vieux Prince échoue sur un rivage inconnu. Blessé et perdu, il est retrouvé par le jeune Tom et recueilli par ses parents, deux chercheurs dissidents qui ont osé croire à l’existence d’autres peuples…
Le Prince guidé par son ami Tom, découvre avec enthousiasme et fascination, cette société pourtant figée et sclérosée. Pendant ce temps, le couple de chercheurs rêve de convaincre l’Académie de la véracité de leur thèse auparavant rejetée…
Ce nouveau film de Jean-François Laguionie, co-réalisé avec Xavier Picard, est un conte philosophique. Il s’inscrit dans la continuité de l’un de ses dessins animés précédents, Le château des singes (1998), histoire d’un jeune singe qui décide de quitter son monde, une luxuriante canopée, pour découvrir le mystérieux « monde d’en bas ».

« Avec cette fable humaniste en lignes douces, où les verts profonds enlacent le vieux bronze et le brun fusain, Jean-François Laguionie, ce jeune homme tout juste octogénaire, a peint ses Lettres Persanes. » Télérama

Jean-François Laguionie, pionnier de l’animation française, a reçu le cristal d’honneur pour l’ensemble de son œuvre lors du festival d’Annecy 2019.

En avant-première