SPECTACLES / PROJECTIONS

 

SAMEDI 7 AVRIL À 16H

HISTOIRES DE GORILLE

Théâtre Jeune Public – Théâtre Municipal de Bastia – Tarif 8 €

Un projet de/ Bertrand Bossard, Serge Bloch et Pascal Valty

D’après Sur un air connu de John Collier

Au zoo, un auteur en promenade fait la connaissance d’un gorille parlant. Une conversation s’engage naturellement entre les deux compères. Conquis par cette incroyable révélation, l’écrivain naïf l’enjoint de s’évader. Histoires de gorille se développe sur les bases de ce joyeux imbroglio. Fantasme de génie littéraire, désir bestial de gloire ? Bertrand Bossard triture le mythe de l’écrivain surdoué au moyen de comédiens de chair et d’os et de figures en mouvement, s’amuse des pulsions animales qui agitent l’homme… et de l’inverse, bien sûr !

Le CENTQUATRE-PARIS et la cie B. Initials
Avec le soutien de La Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon, Centre National des Ecritures du Spectacle
Avec le soutien de la Spedidam
Avec la participation du DICRéAM
Et avec La Belle Saison

VENDREDI 6 AVRIL À 21H30 et À 23H

WINSHLUSS AU CINÉMA 

EN PARTENARIAT AVEC LE CINÉMA LE RÉGENT

21H30 : La séance présente les multiples facettes du travail de Winshluss au cinéma : films, films d’animation, clips et expérimentations sont projetés, suivis d’une discussion avec l’auteur. Entrée libre
23H00 : Persepolis, réalisé en 2007 par Marjanne Satrapi et Vincent Paronnaud (WINSHLUSS). Le film s’inspire de Persepolis, la bande dessinée autobiographique de Marjane Satrapi.  Billetterie auprès du cinéma Le Régent (6 €)

Prix du jury au festival de Cannes 2007, Césars de la meilleure première oeuvre et de la meilleure adaptation.

 

JEUDI 5 AVRIL À 19H et SAMEDI 7 AVRIL À 15H

Nini Set, Jazz Roots Cabaret 

THÉÂTRE MUNICIPAL

Ponctuation musicale live dans l’exposition Figures des années folles. Une production Citadell’Anima

 

DIMANCHE 8 AVRIL À 15H30

PROGRAMME RÉVOLUTION GRAPHIQUE – À partir de 7 ans

Au Théâtre Municipal de Bastia
WORKSHOP & SHOW / DESSIN & NUMÉRIQUE – avec Yassine, Yann Van Der Cruyssen et Xavier Girard

Si le dessin est une activité communément acceptée comme         « forme d’expression de soi » pour les enfants, il n’en va pas de même des pratiques numériques, pour les plus jeunes tout du moins. La plupart du temps, ils consomment les écrans davantage qu’ils ne les utilisent pour être créatifs. Par la pratique d’exercices mis en scène, le Programme Révolution graphique entend démontrer le potentiel des outils numériques pour décupler nos capacités expressives et notre potentiel créatif, individuel et collectif. Concrètement : par la force du nombre et du numérique, le Programme Révolution graphique permet au public de créer un ensemble de séquences animées en quelques minutes, de transformer son dessin sur papier en installation numérique. Entrée libre